Billet d’humeur magazine TV

Nous vivons actuellement dans une société de l’image du corps, c’est indéniable. Nous allons donc faire une expérience pour le vérifier : nous allons prendre un magazine de télévision de Mars 2017 pour voir en quoi il reflète une certaine face de nos destinées sexuelles.

En couverture, une pub pour le pâté avec deux hommes, un noir et un blanc, puis une femme au milieu, inutile de vous faire un tableau. Cela représente le partage jusqu’à la fission de l’objet de désir entre deux ethnies. Autrement, il s’agit une fois de plus d’un plan interracial commandé par un cocu qui aime cela.

Ensuite, une présentatrice déclare, toujours en couverture : « c’est chez nous que ça passe ». Si elle le dit… on est disposé à la croire. Les pubs pour les antirides se succèdent ensuite durant les deux premières pages. Éviter les rides pour être désirable pour le sexe opposé, on ne va pas se raconter d’histoire, je ne vous développe pas les notions d’image de soi et autres concepts foireux.

Ensuite, un peu de foot, ça repose ! Du foot et du cul ! L’opium du franchouillard ! Ah non attendez ! Champagne page suivante ! On a oublié la liche ! Évidemment…

On arrive ensuite aux articles « people », où un candidat de téléréalité, bodybuildé et plutôt bel homme, parle de sa famille et de son plan de carrière. C’est triste…et ce n’est pas fini puisque l’on enchaîne avec les déboires judicaires d’une brune séduisante aux seins énormes et à la beauté hypnotique, toujours issue de la téléréalité.

Ensuite huitième de finale de la ligue des champions avec la présentation des équipes avec les programmes télévisuels de la semaine. On souffle…

Puis, à la fin du magazine, on repart avec les massages anti-âges et le conseil aromathérapie d’une blonde aux yeux bleus, puis l’apologie des légumes sur une nouvelle feuille. Cela renforce la libido ! Dans le coin, en bas à gauche, un petit carré traite des hémorroïdes…on n’oublie personne ! On ratisse large à la rédaction !

On passe à la « brioche », les poignets d’amour, le bidon, le ventre, la graisse, le symptôme du siècle. Vous avez quatre conseils pour perdre du gras, tous efficaces si vous y associez la « pilule minceur ».

L’horoscope apparaît naturellement, comme dans toutes sociétés abruties par la pensée magique. Nonobstant, le meilleur intervient en fin de page, juste après les mots-croisés pour les veuves, celles qui subliment le pénis qu’elles n’ont plus par un faux savoir assisté. Il s’agit des publicités pour les numéros de téléphone coquins : bourgeoises X, voisine, entre hommes, cougar expérimentée, la totale en direct, duos coquins, rencontre à proximité, etc…le magazine justifie enfin les deux euros qu’il coûte en un tiers de page. Les becs à foin se ruent sur leur téléphone plein de foutre pour taper le nouveau numéro, connaître le nouveau frisson du virtuel et avoir le privilège de connaître une belle relation non assumée.

Voilà ce que l’on trouve dans un magazine lambda de 2017, ni plus ni moins, sans exagération et sans dramatisation. Cela pourrait être pire…